La rémunération minimale d’un salarié porté comprend :

  • d’un salaire minimum ;
  • d’une réserve financière pour les périodes d’inter-missions.

Cette rémunération brute minimale (salaire brut minimum + réserve financière) ne peut être inférieure à 77 % du plafond de la sécurité sociale applicable en 2017 (3269 euros) soit 2517,13 euros brut par mois.

Le montant du salaire brut minimum est fixé par la convention collective, il est égal à :

  • 70 % du plafond mensuel de la sécurité sociale applicable en 2017 :
    3269 euros X 70 % = 2288,30 euros brut par mois pour un salarié porté junior c’est-à-dire ayant moins de 3 ans d’ancienneté dans l’activité en portage salarial ;
  • 75 % du plafond mensuel de la sécurité sociale applicable en 2017 :
    3269 euros X 75 % = 2451,75 euros brut par mois pour un salarié porté senior c’est-à-dire ayant au moins 3 ans d’ancienneté dans l’activité en portage salarial ;
  • 85 % du plafond mensuel de la sécurité sociale applicable en 2017 :
    3269 euros X 85 % = 2778,65 euros brut par mois pour un salarié cadre en forfait jour.

Le salaire minimum intègre le salaire de base, l’indemnité de congés payés et la prime d’apport d’affaires.

Le montant de la réserve financière est fixé par la convention collective, il est égal à :

  • une indemnité égale à 10 % de la rémunération totale brute versée au salarié pour les salariés en contrat à durée déterminée ;
  • une réserve égale à 10 % du salaire de base de la dernière mission versée sur le compte d’activité.

La réserve financière a pour vocation de :

  • pallier la baisse substantielle de rémunération, voire son absence, pendant les périodes hors activités
  • permettre aux salariés portés de sécuriser leur développement lors des périodes d’inactivité en permettant notamment de se former, de rechercher de nouveaux clients ou de nouvelles missions.